Conduire sous une pluie diluvienne est maintenant plus facile avec les projecteurs Ford qui s’ajustent à la météo

Conduire sous une pluie diluvienne est maintenant plus facile avec les projecteurs Ford qui s’ajustent à la météo

Article publié le 19/09/2016.

classé dans : Actualité Ford

Les phénomènes météorologiques extrêmes deviennent de plus en plus fréquents à travers toute l’Europe. Pour permettre d’aborder les épisodes climatiques dangereux avec plus de sérénité, de sécurité et de confort, Ford met en lumière sa technologie d’éclairage qui s’adapte à la météo et améliore automatiquement la visibilité lorsque les pluies redoublent d’intensité.

Avec la récente arrivée du Ford Edge dans les concessions, le système d’éclairage avant adaptatif de Ford est désormais présent sur sept modèles de la gamme. Cette technologie permet de mieux éclairer les piétons et les cyclistes sur le bord de la route et de ne pas éblouir les véhicules venant en sens inverse, mais s’ajuste également en fonction de la vitesse, des conditions de luminosité ambiantes et de l'activation des essuie-glaces.

“De nombreux conducteurs ont déjà connu une averse orageuse soudaine qui peut rapidement devenir dangereuse. Dans certains cas, c’est souvent un vrai challenge que de tenter suivre les marquages au sol”, explique Thorsten Warwel, responsable éclairage chez Ford Europe. “Ford a longtemps équipé ses véhicules de phares et d’essuie-glaces automatiques. Désormais, notre technologie d'éclairage qui s’adapte à la météo aide les conducteurs à lutter contre les conditions de conduite extrêmes”.

Les fortes pluies vont continuer d’augmenter

Une étude menée au Royaume-Uni montre que les taux de sinistralité peut augmenter de 82 % quand il pleut.1 La recherche souligne également que lorsque les niveaux de pluie recouvrent les marquages routiers, certains marquages réfléchissants peuvent carrément disparaître sous les feux des projecteurs.2

En Europe, de nombreux pays comme l'Autriche, la Belgique, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Roumanie et le Royaume-Uni ont connu des inondations cette année. Selon un rapport de la Commission Européenne, l'intensité des précipitations a augmenté, malgré la baisse des moyennes des précipitations observées dans certaines régions.3 L'Agence européenne pour l'environnement prévoit que dans la plupart des pays d'Europe, les fortes pluies vont augmenter de 5 % à 25 % en été et de 15 % à 35 % en hiver au cours de ce siècle.4

Au Royaume-Uni, 2015 a été la septième année la plus humide jamais enregistrée. Et c’est une vraie tendance de fond. Sept des dix années les plus humides observées au Royaume-Uni l’ont été depuis 1998.5 Le gouvernement britannique a annoncé ce mois-ci que les nouvelles mesures de défense contre les inondations seraient entre 20 % et 30 % plus efficaces pour prévoir les fortes précipitations, sur la base des recherches effectuées par le “Met Office” pour la “National Flood Revue Resilience”.6

De nouvelles technologies d’éclairage innovantes

Le système d'éclairage avant adaptatif ajuste l'angle du faisceau et l'intensité des feux à l'environnement de conduite, de manière à disposer en permanence d’une visibilité optimale, en générant par exemple un faisceau plus droit de manière à voir plus loin sur autoroute, ou en dirigeant la lumière plus loin dans les virages pour éclairer parfaitement les routes sinueuses de campagne.

Le système d’éclairage avant adaptatif est disponible en option à partir de 550 euros sur les modèles dotés de projecteurs bi-Xenon comme C-MAX et Grand C-Max, Focus et Kuga – et sur tous les modèles équipés des phares Ford Dynamic LED comme les Edge, Galaxy, Mondeo et S?MAX.

Parmi les autres technologies d’éclairage innovantes de la marque, notons que les phares Ford Dynamic LED intègrent désormais une fonction anti-éblouissement, qui utilise une caméra installée dans le haut du pare-brise pour détecter les phares ou les feux arrière des véhicules ou des vélos jusqu'à 800 mètres. Le système peut ensuite activer le blocage des rayons de lumière pouvant aveugler les autres usagers de la route. Le système est disponible sur S-MAX, Galaxy et Edge.

  • Anecdotes 
  • Après son mois de décembre le plus humide jamais enregistré, le Royaume-Uni a reçu 152 % de ses précipitations moyennes au cours de janvier 2016, marquant son quatrième mois de janvier le plus humide depuis le début des relevés en 1910. L’Est de l’Ecosse a également observé sur la période le deuxième mois le plus humide de son histoire
  • En 2016, l'aéroport de Dublin, en Irlande, a vécu le mois de janvier le plus humide depuis 1948, avec 118,4 mm de pluie, près de deux fois sa moyenne mensuelle
  • En Suède, la région de Northern Norrland, a connu en février 2016 une pluviométrie trois fois supérieure à sa moyenne habituelle
  • Selon le Service météorologique du Danemark, les précipitations moyennes d’avril 2016 étaient de 67,5 mm à l'échelle nationale, soit le mois le plus pluvieux enregistré dans le pays depuis avril 1998
  • Une grande partie des pays d’Europe du Nord et d’Europe centrale ont connu des conditions supérieures à la moyenne au cours du mois de juin 2016. Plusieurs régions des Pays-Bas ont reçu plus de 200 mm de pluie en juin dernier. Le village d’Ysselsteyn, dans la province hollandaise de Limburg, a reçu un total de 277 mm de pluie, établissant un nouveau record pour le mois de juin. Les Pays-Bas ont reçu un total moyen de 118 mm de pluie au cours de juin 2016, deux fois le total mensuel normal
  • En juin 2016, les précipitations au Royaume-Uni étaient de 139 % de la moyenne, avec une grande partie de l'Angleterre et du Pays de Galles ayant observé des moyennes mensuelles deux fois supérieures à la normale
Contactez-nous pour obtenir plus d'informations.

Laisser un commentaire