Etude Ford sur la sécurité routière

Etude Ford sur la sécurité routière

Article publié le 19/08/2016.

classé dans : Actualité Ford


Réseaux sociaux, selfies, alcool...Les comportements dangereux au volant sont en hausse pendant les vacances d'été

  • En Europe, les jeunes ont presque deux fois plus de chances d’être tués sur les routes que les autres conducteurs ; Ford Driving Skills for Life offre des formations en ligne gratuites de conduite préventive pour les jeunes conducteurs
  • L’étude menée par Ford sur un panel de plus de 6 500 jeunes européens montre que 43 % d’entre eux envoient des textos au volant, 36 % passent des appels téléphoniques, 13 % conduisent sous l’emprise de l’alcool, et 11 % regardent des vidéos sur leurs smartphones (INFOGRAPHIE EN HD SUR CE LIEN)
  • En été, lorsque le taux de mortalité est le plus élevé, 68 % des jeunes interrogés se sentent plus détendus que d’habitude au volant
  • Ford publie sa vidéo parodique “Airdultes”, les adultes gonflables conçus pour empêcher les comportements inadaptés au volant ; L’étude révèle que 41 % des jeunes prennent davantage de risques lorsque des amis sont à bord, et qu’au contraire, 57 % conduisent plus attentivement lorsque des aînés sont présents
Avec 62 000 jeunes tués sur la route entre 2004 et 2013, les accidents de la route constituent également la principale cause de mortalité des 18 à 24 ans en Europe. Une récente étude montre que les risques sont encore plus importants pendant l’été. “En Europe, les 18-24 ans représentent 8 % de la population totale, mais 15 % des morts sur la route. Durant la période estivale, le phénomène s’accentue et les jeunes représentent 21 % des tués sur la route”

Une statistique qui pointe des comportements dangereux au volant de la part des conducteurs les moins expérimentés.



En été, le sentiment de liberté accentue les risques et les comportements à risque

Ford a récemment mené une étude sur plus de 6 500 jeunes européens, afin de mieux comprendre les comportements inadaptés des jeunes conducteurs.

Alors que 68 % des jeunes se déclarent plus détendus à l’idée de conduire en été, l’étude montre que 57 % d’entre eux dépassent régulièrement les limitations de vitesse, 43 % envoient des textos au volant, 36 % téléphonent, 16 % n’attachent pas leur ceinture de sécurité, et que 13% conduisent sous l’emprise de l’alcool. Enfin 11% regardent même des vidéos et des séries TV sur leurs smartphones lorsqu’ils sont au volant.

Jusqu’à 57 % des jeunes conducteurs admettent également conduire plus prudemment lorsqu’ils sont avec leurs parents ou leurs grands-parents. En revanche 41 % expliquent qu’ils prennent davantage de risques quand leurs amis sont à bord.

Pour illustrer ce fait, Ford a lancé une vidéo parodique sur les réseaux sociaux afin de mettre en lumière les vertus des “airdultes” (LIEN VIDEO). Ce produit totalement fictif est un adulte gonflable qui se déclenche lorsque les jeunes sont trop téméraires au volant et rappelle à chacun la pertinence du programme de conduite préventive Ford Driving Skills for Life.

"L'été c'est une période où l'on se sent plus libre et les occasions de prendre le volant ne manquent pas : festivals, roadtrips, plage... Cependant trop de jeunes adultes meurent dans des accidents de voiture causés par une certaine inexpérience ou la prise de mauvaise décisions" explique Jim Graham, Directeur du programme Ford DSFL.

Parmi les interrogés, 45 % admettent qu’ils conduiraient volontiers une voiture en surnombre de passagers si nécessaire, 25 % accepteraient de monter avec une personne sous l’emprise de l’alcool, et 24 % prendraient le volant même après avoir consommé des drogues. Ces chiffres augmentent encore davantage pour les festivaliers. 41 % considèrent qu’il y’a parfois de bonnes raisons de prendre des risques au volant. Au total 26 % ont déjà eu un accident et 20 % ont déjà été arrêtés par la police.

La plupart des accidents chez les 18-24 ans impliquent de jeunes hommes. L’étude menée par Ford confirme d’ailleurs qu’ils sont les plus susceptibles d’adopter des comportements dangereux. Les jeunes hommes ont par exemple trois fois plus de chances d’être distraits par des piétons attirants. Au total, 25 % d’entre eux ont déjà été arrêtés par la police contre seulement 16 % des femmes. Ils sont aussi ceux qui ont le plus tendance à rouler vite, à utiliser leur téléphone au volant et à conduire sous l’emprise de l’alcool.


Comportements à risque : les jeunes Français n’y échappent pas

En Europe, les jeunes conducteurs français sont ceux qui consultent le plus les réseaux sociaux en conduisant. Les Allemands sont ceux qui s’inquiètent le moins des accidents de voiture, malgré une tendance à la vitesse plus importante. Les conducteurs italiens sont les plus susceptibles d’utiliser leurs téléphones pour passer des appels, tandis que les Espagnols sont ceux qui prennent le plus de risques lorsqu’ils sont en présence de leurs amis en voiture. Les Anglais eux, sont ceux qui ont le plus de chances d’avoir un accident après avoir été distrait par un piéton séduisant.

Les jeunes conducteurs français ont donc également droit à leur bonnet d’âne. En France, 56 % des 18-24 ans reconnaissent écrire des SMS en conduisant, 25 % disent poster des selfies, 23 % disent surfer sur les réseaux sociaux.

Paradoxalement, c’est en France que l’on trouve le plus de jeunes conducteurs sûrs de leur fait, avec 70 % d’entre eux pensant être expérimentés. Un chiffre plus haut que partout ailleurs en Europe.

Comme dans le reste des pays européens, les jeunes conducteurs français admettent conduire plus prudemment en présence d’un aïeul. Ils confirment, en effet, conduire plus sagement lorsque leur grand-mère (58 %), leur grand-père (57 %), leur mère (52 %) ou leur père (50 %) sont à bord, contre seulement 22 % en présence d’amis.


Plus de 20 000 jeunes formés par Ford en Europe

Lancé aux Etats-Unis il y a 13 ans, le programme Ford Driving Skills for Life propose désormais des formations de conduite préventive en Belgique, au Danemark, en Finlande, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Roumanie, en Russie, en Espagne, en Turquie et au Royaume-Uni. D’ici la fin de l’année, le programme aura formé plus de 20 000 conducteurs à travers 13 pays d’Europe. La formation DSFL est également disponible via des cours gratuits en ligne.Le contenu de la formation permet aux jeunes conducteurs d'identifier les dangers, maitriser leur véhicule, mieux gérer la vitesse et l’espace dans lequel ils circulent, mais aussi à être plus attentifs aux différentes sources de distractions. Le programme met ainsi en évidence les risques provoqués par l’utilisation des réseaux sociaux, l’écriture de SMS et la prise de selfies au volant, mais aussi les dangers de la conduite sous l’emprise de l’alcool, ou de drogues. Une étude précédente, menée par Ford en 2014, avait montré qu’un jeune sur quatre avait déjà pris un selfie au volant.

# # #

(*)World Health Organisation Global Status Report On Road Safety 2015
(**) European Road Safety Observatory http://ec.europa.eu/transport/road_safety/pdf/statistics/dacota/bfs2015_young_people.pdf
(***) Les résultats sont basés sur une enquête réalisée auprès de 6 500 jeunes Européens dispersés entre le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne en juin 2016. La recherche a été menée par Lightspeed GMI, un organisme de recherche intégré à l'échelle mondiale.

Contactez-nous pour obtenir plus d'informations.

Laisser un commentaire